©2019 by Paysage Libre Fribourg

A : Il faut savoir ce qu’on veut ! On ne peut pas augmenter l’essence, interdire le mazout, supprimer le nucléaire, vouloir rouler en voiture électrique et, en plus, dire « non » aux éoliennes. Il faut bien produire de l’électricité quelque part en Suisse.

Notre réponse : Oui, il faut savoir ce qu’on veut ! On ne peut pas sortir du nucléaire et du CO2 en même temps tout en assurant la sécurité d’approvisionnement, comme le prouve la situation actuelle en Allemagne. Pour la sécurité d’approvisionnement, les éoliennes sont le mauvais choix, puisque leur production d'électricité est intermittante avec un facteur de charge de 17% et une production négligeable durant les périodes de froid anticyclonique l’hiver ainsi que durant les canicules en été. À moins bien sûr de construire des centrales de réglage au gaz, mais cela contrevient au deuxième objectif : la décarbonisation.  L’investissement doit être porté sur des moyens qui servent aussi les jours sans vent et font baisser les importations fossiles : hydraulique, pompes à chaleur, isolation, efficacité énergétique.